Question à choix multiples

Moodle offre beaucoup de flexibilité aux enseignants lors de la création de types de questions communs. Vous pouvez crééer des questions à réponse simple et à réponses multiple, inclure des images du son ou un autre média dans la question et/ou dans la réponse (en insérant du code HTML) et pondérer les réponses individuelles. Souvenez-vous que les questions dans la leçon ont un comportement différent.

Il existe deux types de questions à choix multiple : à réponse simple et à réponse multiple.

Questions à réponse simple

Dans ce type de question, l'étudiant peut choisir une, et seulement une, réponse. Les choix sont accompagnés de boutons radio qui annulent les choix précédents. Vous pouvez définir des notes non négatives pour chaque réponse, généralement aucun point pour une mauvaise réponse, le maximum des points pour la bonne réponse et une note partielle pour une réponse partiellement juste.

Attention, pour cette modalité, le total obtenu dans une question peut être négatif (avec report sur le total du test) si une note négative est affectée aux mauvaises réponses (cf cette discussion).

Questions à réponse multiple

L'enseignant peut cocher l'option « réponses multiples autorisées » dans les paramètres de la question. Le type de question à réponse multiple permet à l'étudiant de choisir un ou plusieurs des choix présentés en cochant les cases à côté de chaque choix. Chaque réponse peut permettre d'obtenir une note positive ou négative, afin d'éviter que l'étudiant ait une bonne note en cochant toujours toutes les cases. Si la note totale est négative, alors la note pour cette question sera de 0.

Une rétroaction peut être associée à un ensemble de réponses spécifiques ou à la question complète.

Paramétrer la question

  1. Choisissez une catégorie de question.
  2. Donnez un nom descriptif à la question. Il vous permettra de retrouver la question dans la banque de questions, donc le nom « Question 1 » n'est peut-être pas le meilleur. Les étudiants ne le verront pas, donc ce pourrait être un nom qui vous permet de bien la reconnaître dans une liste de questions sans avoir à l'ouvrir pour en lire le contenu.
  3. Saisissez le texte de la question. Si vous utilisez l'éditeur HTML, vous pouvez faire une mise en page comme dans un logiciel de traitement de texte.
  4. Sélectionnez une image à afficher, au besoin. En vue étudiante, l'image s'affichera immédiatement sous le texte de la question et avant les choix de réponse.
  5. Vous pouvez aussi, dans l'éditeur HTML, cliquer sur l'icône insérer une image. Une fenêtre d'insertion d'image s'affichera. Vous pouvez verser une image ou faire un lien vers l'URL d'une image sur Internet.
  6. Définissez la note par défaut (la note maximale pour cette question).
  7. Définissez le facteur de pénalité.
  8. Au besoin, ajoutez une rétroaction générale. Elle s'affichera après l'envoi de la réponse par l'étudiant.
  9. Choisissez si les étudiants peuvent choisir une seule réponse ou plusieurs réponses.
  10. Choisissez si les choix de réponse doivent être mélangées ou non.
  11. Saisissez la première réponse dans le champ Réponse 1. Vous pouvez aussi insérer du code HTML dans ce champ pour insérer un fichier image ou son.
  12. Choisissez un pourcentage de la note pour la réponse. Il s'agit de la valeur de cette réponse en pourcentage sur la note totale de la question. Vous pouvez choisir des pourcentages négatifs ou positifs. Ainsi, choisir une réponse correcte peut donner 50 % des points, alors que choisir une mauvaise réponse peut faire perdre 10 %. Veuillez noter que dans une question à réponses multiples, le total des notes doit être de 100 %.
  13. Au besoin, vous pouvez ajouter une rétroaction pour chaque réponse. Cela peut représenter beaucoup de travail, mais il est très instructif pour vos étudiants de comprendre pourquoi une réponse est correcte ou incorrecte, car ils peuvent ensuite analyser leur propre façon de penser. Ces rétroactions s'afficheront seulement si, dans les options du test, l'option « Afficher la rétroaction » est activée.
  14. Remplissez les autres choix de réponse du formulaire. Tout champ vide sera ignoré.
  15. Cliquez sur Enregistrer au bas de l'écran.

Facteur de pénalité

Le facteur de pénalité s'applique seulement lorsque la question est utilisée dans un test en mode adaptatif, c'est-à-dire où l'étudiant a droit à plusieurs tentatives pour une même question au cours d'une même tentative au test. Le facteur de pénalité est un pourcentage que l'étudiant perd sur la note maximale de la question à chaque tentative autre que la première. Par exemple, si la note par défaut est de 10, et que le facteur de pénalité est de 25 %, alors chaque tentative à la question autre que la première fera perdre à l'étudiant 2,5 points.

Rétroaction générale

La rétroaction générale est un texte qui s'affiche aux étudiants après l'envoi d'une réponse. Contrairement à la rétroaction, qui dépend du type de question et de la réponse que l'étudiant a donnée, la même rétroaction générale est affichée à tous les étudiants.

Vous pouvez contrôler à quel moment la rétroaction générale est montrée aux étudiants au moyen des cases à cocher Options de relecture dans les paramètres du test.

Vous pouvez utiliser la rétroaction générale pour donner aux étudiants pour aider les étudiants à comprendre ce que la question cherchait à évaluer, ou pour leur donner un lien pour en savoir plus qu'ils peuvent suivre s'ils n'ont pas compris la question.

Rétroaction globale

La rétroaction globale pour les réponses correctes/partiellement correctes/incorrectes est particulièrement utile pour les questions à réponses multiples, où il est difficile de contrôler quelle rétroaction les étudiants voient en utilisant la rétroaction spécifique à la réponse.

Lorsque l'étudiant soumet la réponse, il voit la rétroaction spécifique à sa réponse pour les options qu'il a choisies, la rétroaction globale dans une boîte sous les options et, le cas échéant, la rétroaction générale complètement sous les autres rétroactions.

Questions à choix multiple pour l'activité leçon

Bien qu'elles semblent identiques en vue étudiante, les questions à choix multiple sont très différentes pour l'enseignant dans le test et dans la leçon. Dans la leçon, l'enseignant peut noter la réponse de l'étudiant, donner une rétroaction et rediriger l'étudiant vers une autre page spécifique selon le choix de l'étudiant.

Il y a d'autres différences. Le test a un système de notation plus robuste que la « notation personnalisée » de la leçon. Et les étudiants doivent sélectionner toutes les réponses correctes pour recevoir des points dans la leçon.

Cette page d'information concerne la question à choix multiple dans le test. Pour en savoir plus sur la leçon, visitez la page Leçon.

Éliminateur

Certains enseignants disent que les jeunes élèves réussissent peut-être moins bien dans les quiz à choix multiple de Moodle que dans les tests à choix multiple sur papier. Cela serait en grande partie dû au fait que les élèves tendent à biffer les mauvaises réponses, ce qu'ils ne peuvent pas faire avec les questions à choix multiple de Moodle.

Un "éliminateur" est un moyen de griser ou de biffer des réponses pour aider les élèves à identifier celle qu’ils veulent retenir. La Question à choix multiple de Moodle ne comprend pas encore un tel éliminateur. Cependant, l'enseignant peut facilement en créer un en ajoutant du code HTML au texte des réponses.

Pour une élimination par grisage, ajoutez le code HTML suivant au texte de chaque réponse :

<div style="display:inline-block;">
 <input type="radio" id="Eliminateur" style="display:none;">
 <label for="Eliminateur">
   <span onclick="if(this.style.opacity==0.3){this.style.opacity=1;}else{this.style.opacity=0.3;}" style="opacity: 1;">
     Texte de la réponse
   </span>
 </label>
</div>

Texte de la réponse
est simplement le texte des réponses.

Cette solution de contournement fonctionne comme suit :

  • L'élève clique sur le texte des réponses pour basculer : noir / grisé. La couleur grisée rappelle à l'élève que ces réponses sont éliminées.
  • L'élève clique sur les boutons radio pour sélectionner la bonne réponse.

On présente ici (en anglais) des exemples et des variations (p. ex. élimination par biffage) de cette solution de contournement.

Voir aussi