Gestion des instances

Retour à l'index

L'infrastructure de gestion des instances et du déploiement permet de gérer l'ensemble des plates-formes virtuelles mises en service sur un seul hébergement physique.

Principe de la virtualisation

Le principe de virtualisation est simple. Il consiste à ne plus tenir compte du fichier config.php initialement écrit lors d'une installation de Moodle, mais produire un jeu de valeurs de configuration dynamique à partir d'une table, et selon le nom de domaine utilisé pour atteindre Moodle.

Pour des raisons pratiques et pour exploiter toute la richesse de Moodle lui-même, cette table a été confiée à un bloc : le bloc VMoodle.

Procédé de virtualisation

Le cycle de vie d'un système virtualisé est en général le suivant :

Préparation

L'ensemble des noms de domaines utilisés doit être disponible, et pointés vers le serveur d'hébergement du réseau virtuel.

  1. Installation complète d'un premier Moodle physique (appelée maître de réseau)
  2. Mise en place du hook de virtualisation et installation du bloc VMoodle
  3. Première configuration de la plate-forme maître de réseau
  4. IMPORTANT : Placer un bloc VMoodle à un endroit accessible pour l'administration.

Usuellement on peut mettre ce bloc dans les pages d'administration, ou encore utiliser un cours dédié à cet usage.

Utilisation des modèles et déploiement

  1. Photographie de la plate-forme maître de réseau. Ceci produit un premier modèle pour la création de la première plate-forme virtualisée.
  2. Virtualisation de la première plate-forme. La première plate forme peut être générée "hors réseau", mais il faudra alors s'y connecter directement avec le compte administrateur (le même que celui de la plate-forme maître).
  3. Réglage de la première plate-forme virtualisée. Elle peut alors servir de modèle à toutes les autres. A noter que les réglages réseau principaux seront toujours surchargés au moment d'une virtualisation ultérieure.
  4. Déploiement des autres plates-formes, dans la stratégie réseau choisie.


Ce schéma décrit de façon simple l'intérêt de la virtualisation des plateformes Moodle.

schema vmoodle.png

Configuration de vmoodle

Pour accéder à la configuration de vmoodle, allez dans la partie administration du site, puis Modules, Blocks et Ferme de Moodles. Une page de configuration globale du site s'affiche. Cette partie à pour but de :

  1. Définir un schéma permettant de pré-remplir les champs de création des sous-plateformes.
  2. Définir les informations de connexion à la base de données.
  3. Définir les informations du réseau (MNET).
  4. Définir la ré-actualisation des clés réseau.


1. Définition du schéma.

Le schéma permet de pré-structurer et pré-remplir les champs du formulaire de création de plateforme Moodle. Le but étant de ne pas avoir à re-remplir tous les champs à chaque création de plateforme et d’inciter les utilisateurs à respecter les normes de nommages définis dans le schéma.

config block p1.png

Description des différents champs :

 o Automatiser le schéma : Indique si on pré-remplit le formulaire ou pas.
 o Hôte virtuel : Définition de la structure des hôtes à utiliser.
 o Type de base : Sélection de la base qui sera utilisée (MySQL ou Postgres).
 o Hôte de la base : Définition du nom de l’hôte de la base de données.
 o Login de base : Définition du login de connexion à la base de données.
 o Mot de passe : Définition du mot de passe permettant la connexion à la base de données.
 o Nom de la base : Définition du schéma correspondant au nom de la base de données.
 o Préfixe des tables : Définition du préfixe des tables de la base de données.
 o Connexion persistante : Les connexions persistantes aux bases de données SQL sont des connexions
                           qui ne se referment pas à la fin du script PHP.
 o Chemin du moodledata : Définition du chemin permettant d’accéder au moodledata de la future plateforme.


2. Accès aux exécutables de la base de données.

config block p3.png

Vous n’avez à remplir que les champs concernant la base de données que vous utilisez (MySQL ou Postgres)

Les chemins d’accès aux exécutables doivent être encadrés par des doubles quottes.

 o Emplacement de la commande mysql : Définition du chemin permettant d’accéder à l’exécutable mysql.exe
 o Emplacement de la commande mysqldump : Définition du chemin permettant d’accéder à l’exécutable mysqldump.exe
 o Emplacement de la commande postgres : Définition du chemin permettant d’accéder à l’exécutable postgres.exe
 o Emplacement de la commande sqldump : Définition du chemin permettant d’accéder à l’exécutable sqldump.exe

Note de configuration :

Pour Linux les chemins usuels pour Mysql sont :

/usr/bin/mysql /usr/bin/mysqldump

Pour PostGreSQL :

Les exécutables requis sont deux exécutables disponibles avec les paquetages clients de PostGreSQL.

/usr/bin/psql /usr/bin/pg_dump

Pour PostGreSQL il est recommandé d'utiliser un super-utilisateur avec le fichier PGPASS pour permettre l'exécution complète des commandes de façon non interactive.


3. Configuration du réseau MNET.

config block p2.png

4. Ré-actualisation automatique des clés du réseau.

Les clés permettent de sécuriser les échanges entre les différentes plateformes. Cette section gère la ré-actualisation automatique des clés réseau. Vous avez la possibilité de définir une ré-actualisation automatique des clés.

 o Le champ activation : Activer ou désactiver la ré-actualisation automatique des clés.
 o Le champ délai d’anticipation : XXXX
 o Le champ heure programmée de renouvellement des clés : définition d’un horaire de ré-actualisation des clés. 

Il est conseillé d’activer la ré-actualisation des clés à un moment de la journée où les plateformes ne sont pas ou très peu utilisées.

config block p4.png

Point de départ

point de depart.jpg

Le point de départ de l'interface montre la situation après mise en place de la virtualisation sur un premier Moodle physiquement installé.

La seule action possible est alors de capturer la plate-forme principale (la plate-forme courante) pour créer un premier modèle de plate-forme.

La capture fait une photographie de la base de données de la plate-forme principale, ainsi qu'une copie complète du répertoire moodledata. Ces données seront retraitées lors d'un déploiement de plate-forme virtuelle.

La capture de la plateforme principale est décomposée en 3 étapes. La sauvegarde de fait dans le moodledata de la plateforme photographiée dans le dossier vmoodle.


1ère étape : Mise en place des éléments nécessaires à la capture de la plateforme principale.

Snapshot 1.png

2nd étape : Photographie de la base de données.

Snapshot 2.png


3ème étape : Photographie du dossier moodledata.

Snapshot 3.png

Une fois le procédé terminé, vous pourrez déployer des plateformes.

Visualisation des plateformes déployées

Pour définir une nouvelle plateforme, allez dans Administrer la ferme de Moodles puis sélectionner l'onglet gestion des instances.

Cliquer sur Définir une nouvelle plateforme virtuelle.

add moodle 1.png

Première partie du formulaire :

add moodle 3.png

Description des différents champs :

o Nom : Nom de la plateforme.
o Nom raccourci : Nom raccourci de la plateforme.
o Description : Description de la plateforme.
o Hôte du site : Hôte d'accès à la plateforme.

add moodle 4.png

o Type de la base de données : Choix de la base de données (MySQL / PostgreSQL)
o Hôte de la base de données : Définit l'hôte où réside la base de données sur laquelle doit fonctionner l'instance.
o Identifiant : Login d'accès à la base de données.
o Mot de passe : Password d'accès à la base de données.
o Nom de la base : Nom de la base de données de la future plateforme.
o Préfixe des tables : Préfixe des tables de la base de données.
o Persistance des connexions : Les connexions persistantes aux bases de données SQL sont des connexions
                               qui ne se referment pas à la fin du script PHP.

add moodle 5.png